Accueil » Mines (a)

Mines (actualités)

PaysContenuDateSource
NigériaLe gouvernement a délivré des licences pour la construction de deux nouvelles raffineries d’or. Une partie de la future production sera destinée à l’exportation et l’autre transformée en lingots, servira de réserve de change au pays. Localisations: Abuja et dans l’État d’Ogun au sud-ouest du pays. La première licence pour le raffinage de l’or dans le pays a été délivrée en 2018 à une société à la Kian Smith Trade & Co. Elle envisage de commencer la production cette année.27/02/2020Ecofin
NamibieDesert Lion construira une usine de lithium d’un coût de 7 M$ canadiens. Capacité annuelle de traitement: 350 000 à 400 000 tonnes. Le projet sera développé en trois phases. Au cours de la première, la compagnie traitera les minerais provenant des stocks historiques tout-venant des mines Rubicon et Helikon. La deuxième phase portera sur une exploitation minière à grande échelle et la production à partir de matériaux in situ, d’un total de 250 000 à 300 000 tonnes par an de concentré de lithium. La dernière phase verra la société produire à Walvis Bay 25 000 tonnes/an de carbonate de lithium.17/05/2018Ecofin Mines
(RD Congo)La RDC au coeur d’une bataille mondiale pour le cobalt entre les
industries du smartphone et de l’automobile...... Lire l'article....La RDC au cœur de la bataille du cobalt-230218......
23/02/2018Ecofin
Afrique du sudEn Afrique du Sud, le bras de fer entre les compagnies minières et le ministère des mines sur la nouvelle charte minière se poursuit. Intervenant lors d’une conférence minière en Australie, le PDG de la Chambre des mines, Roger Baxter (photo), dans des propos relayés par Reuters, a dépeint une image sombre de l’industrie. 
«L’industrie minière sud-africaine est en crise et ses compagnies n’ont plus confiance en leur ministre des mines», a déclaré M. Baxter, expliquant que l’instabilité des politiques du ministre bloque les nouveaux investissements dans le secteur. Il a ajouté que deux tiers des entreprises du secteur du platine ont enregistré des pertes cette année. Dans ce climat de crise, les nouvelles données de production de l’agence sud-africaine de statistiques Stats SA, ont paru. Elles révèlent qu’en juillet, la production minière de la nation arc-en-ciel a connu une croissance de 0,9%, contre 1,3% au mois de juin.
Le manganèse, le chrome, les diamants et l’or étaient, apprend-on, les principaux contributeurs positifs à ce résultat. Le minerai de fer et les métaux du groupe du platine (PGM) ont contribué négativement, chacun diminuant de 5%. La production de charbon a baissé de 1,9% par rapport à l’année précédente. 
Commentant ces résultats sur Miningweekly, la Nedbank a déclaré que l’activité minière sud-africaine, faible en 2016, s’est redressée, mais que les perspectives à plus long terme demeurent incertaines en raison d’un environnement opérationnel difficile et des incertitudes politiques.
08/09/2017EcoFin
Côte d'IvoireLe secteur gazier et pétrolier ivoirien continue d’afficher une bonne dynamique avec les investissements annoncés de deux compagnies majeurs notamment, le groupe Total et le groupe italien ENI. Total prévoit le démarrage de l’exploration d’un forage à partir du mois de juillet 2017. ENI a signé avec le Gouvernement ivoirien un accord portant sur l’exploration et l’exploitation en partage de production de deux blocs pétroliers aux larges d’Abidjan et de Jacqueville (60 km à l’ouest d’Abidjan). Concernant ce dernier accord, la Côte d’Ivoire percevra 4 MUSD au titre du bonus à la signature. ENI aura 90 % des parts de la production et l’Etat de Côte d’Ivoire, représenté par Petroci, les 10 % restants.31/03/2017DG trésor
EthiopieLa compagnie minière Circum Minerals vient d’obtenir son permis d’exploitation minière pour son projet de potasse situé dans la région du Danakil, au nord-est du pays. Le permis est valable pour une période initiale de 20 ans, renouvelable de manière indéfinie tous les dix ans sous réserve de la viabilité financière du projet. La licence autorise l’exploitation de 4,9 Mds de tonnes de ressources de potassium sur une zone de 365 km2. Pour rappel, le norvégien Yara est également en phase d’exploration de potasse dans le Danakil, tandis que l’avenir de l’implantation de l’israélien ICL (qui a pris le contrôle d’Allana Potash en juin 2015 puis annoncé sa volonté de se retirer du pays), est incertain.24/03/17DG trésor
Afrique du sudLa compagnie minière Bushveld Minerals a signé, via sa filiale Greenhills Resources, un protocole d’accord avec la société VBKom pour le développement du projet d’étain Mokopane, en Afrique du Sud. Les résultats de l’étude exploratoire menée en 2014 prévoient le développement de deux gisements, Groenfontein et Zaaiplaaats, l’exploitation initiale de 691 000 tonnes par an de minerai tout venant pour produire 700 t/an d’étain d’une pureté de 99,5%. Outre le projet Mokopane, Bushveld Minerals détient dans le Bushveld Complex, un projet de classe mondiale de vanadium (auquel devrait s’ajouter le projet Vametco en cours d’acquisition) et un projet de fer comprenant deux licences couvrant 7 409ha, renfermant 770Mt de ressources.29/11/2016EcoFin Finance
NamibieLa compagnie minière Swakop Uranium a déclaré que le démarrage de la production à sa mine d’uranium Husab, en Namibie, commencera à la fin du mois prochain. L’information a été, selon les médias locaux, dévoilée par le PDG de la société, Zheng Keping, lors d’une visite de courtoisie au vice-président, Nickey Iyambo, mercredi dernier.
M. Keping a déclaré qu’une fois en production, la mine Husab ferait de la Namibie le troisième plus grand producteur d’uranium dans le monde. La mine produira en effet jusqu’à 15 millions de tonnes d’uranium, production qui sera progressivement augmentée pour atteindre la capacité installée de l’usine de traitement qui est de 50 millions de tonnes par an. Par ailleurs, il a souligné que la compagnie continuerait à coopérer avec deux autres sociétés bien établies dans le pays, opérant sur les mines Rossing et Langer Heinrich, afin d’atteindre voire dépasser les objectifs de production du pays.
La Namibie est actuellement le 4ème producteur mondial d’uranium.
29/09/2016EcoFin Finance
Côte d'Ivoire2015 : Le projet d’exploitation de mine d’or sur le site d’Angovia à Bouablé par la société Amara Mining est en cours de développement, pour un investissement de 6,8M€.Décembre 2015MOCI
Ethiopie2015 : La mine aurifère Tulu Kapi, en cours de développement (120MUSD) produirait 28,8 tonnes d’or ces 10 prochaines années. Le britannique Kefi Minerals veut augmenter sa participation dans le projet.Décembre 2015MOCI
GhanaSeptembre 2015 : AngloGold Ashanti et Rangold Resources ont signé un accord pour réaménager conjointement la mine d’Obuasi, pour un investissement de 1MdUSD.Décembre 2015MOCI
Namibie2015 : Diamond Fields a démarré ses opérations d’échantillonage de diamants dans sa concession off-shore ML-11.

La nouvelle mine aurifère d’Otjikoto, exploitée par B2Gold, a démarré sa production. Elle produira 140/150 000 onces en 2015 et 200 000 en 2016, à un coût de 500/525 USD l’once.

La production de la mine d’uranium de Swakop démarrerait en 2016.
Décembre 2015MOCI
SénégalLe canadien Teranga Gold Corporation devrait produire sa première once d’or dans la mine de Gora d’ici la fin 2015, pour un objectif de 50 à 75 000 onces/an.Décembre 2015MOCI
SénégalLe projet phosphatier de Baobab Mining sera lancé au second semestre 2016. Baobab Mining and Chemicals Corporation, détenue à 80% par l’australien Minemakers et à 20% par le sénégalais Mimran Natural Resources, exploitera le gisement Gadde Bissik avec une production attendue de 500 000 tonnes/an.Décembre 2015MOCI
Tunisie2015 : La production minière a chuté de près de 40% au cours des 9 premiers mois de 2015. En effet, les grèves ont considérablement réduit l’activité de la Compagnie des Phosphates de Gafsa.Décembre 2015MOCI