Accueil » Indicateurs clés » Tissu industriel » Indicateurs

Tissu industriel: Indicateurs clés

 

1- Part des activités de fabrication dans le PIB (OCDE) 

2- Profils des grandes entreprises africaines (Jeune Afrique) 

2a  Ventilation par pays 

2b  Ventilation par secteurs d’activités 

2c  Focus sur les secteurs manufacturiers 

2d  Degré de concentration des activités économiques 

2e  Liste des entreprises par pays et par secteurs (selon le chiffre d’affaires) 

3- Indice de diversification des exportations 

4- Trois principaux produits d’exportation, et leur part dans les exportations totales 

 

 

1- Part des activités de fabrication dans le PIB de chaque pays

Parmi les 15 pays d’Afrique couverts par l’Observatoire, on distingue trois groupes de pays:

  • Ceux dont la part des activités de fabrication dans le PIB dépasse 12%: l’Egypte, la Tunisie et Maurice dépassent 16%. L’Afrique du sud, le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, le Maroc, la Namibie et le Sénégal ont également des taux élevés.
  • Ceux dont la part des activités de fabrication dans le PIB est comprise entre 4 et 9%: Bénin, Ghana, Nigéria et Seychelles.
  • Ceux dont la part des activités de fabrication dans le PIB est inférieure ou égale à 4%: Algérie (du fait de la prépondérance de l’extraction des hydrocarbures dans l’économie) et Ethiopie (du fait de la prépondérance du secteur agricole).

Graphique part activités fabrication dans PIB

Source: Perspectives économiques de l’Afrique – OCDE

 

En savoir plus: Tableau de ventilation du PIB par secteurs et par pays  

 

2- Profils des grandes entreprises africaines

Note préliminaire: Les graphiques présentés dans ce paragraphe ont été élaborés par l’Observatoire Europe-Afrique 2030 en exploitant les informations contenues dans la publication intitulée « Les 500 premières entreprises africaines” – Jeune Afrique – Hors-série n°50 – Edition 2019.

Le champ géographique de ces graphiques est constitué de 14 pays:  Afrique du sud, Algérie, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Ghana, Maroc, Maurice, Namibie, Nigéria, Sénégal, Tunisie. Bien que faisant partie du champ de l’Observatoire Europe-Afrique 2030, le Kenya a été volontairement omis afin de pouvoir réaliser des comparaisons entre 2016 et 2019 (le Kenya a remplacé les Seychelles en 2017 dans la liste des pays suivis par l’Observatoire). En 2019, sur les 500 plus grandes entreprises africaines recensées par Jeune Afrique, 404 appartiennent à l’un de ces 14 pays.

 

2a Ventilation par pays des grandes entreprises africaines

Les 2/3 des 404 entreprises recensées, soit 271 entreprises, sont basées en Afrique du sud, au Maroc ou en Egypte. A souligner le nombre restreint d’entreprises basées en Ethiopie (2) et dans une moindre mesure au Nigéria (27) par comparaison avec le poids des PIB de ces deux pays.

 

Le chiffre d’affaires global des 404 entreprises atteint 570,3 milliards USD en 2019, soit une diminution de 6% sur la période 2016-2019. L’Afrique du sud, l’Algérie et l’Egypte représentent 82,6% du chiffre d’affaires cumulé des 404 entreprises recensées. La comparaison des graphiques en nombre d’entreprises (ci-avant) et en chiffre d’affaires (ci-dessous) montre que le chiffre d’affaires moyen des entreprises sud-africaines et algériennes est très supérieur au chiffre d’affaires moyen global. Au Maroc et au Nigéria, il est au contraire inférieur à la moyenne.

 

2b  Ventilation par secteurs d’activités des grandes entreprises africaines

Dans les 404 plus grandes entreprises africaines, on compte 56 entreprises dans l’agriculture et l’agro-industrie, 155 dans les services au sens large, 153 dans l’industrie, 21 dans le BTP et 19 “groupes diversifiés” (conglomérats multi-activités gestionnaires de participations dans des entreprises de services ou industrielles).

 

Les parts relatives des secteurs « Agriculture/agro-industrie » et « Matériaux de construction » sont moins importantes que leurs parts respectives en nombre d’entreprises, ce qui signifie que les entreprises de ces secteurs sont en moyenne plus petites que celles des autres secteurs. A contrario, le chiffre d’affaires moyen des entreprises de services , de l’industrie et des hydrocarbures est plus élevé que la moyenne. La contribution des 19 groupes diversifiés est loin d’être négligeable. Ils représentent 29,1 milliards US$ de revenus soit 5,1% du total des recettes des 404 entreprises.

 

2c  Focus sur les secteurs manufacturiers

On dénombre 133 entreprises manufacturières en 2019, soit 32,9% des 404 entreprises du classement. L’agro-industrie représente de très loin le secteur le plus important en nombre d’entreprises.

Note: Les secteurs manufacturiers sont définis dans la présente étude de cas comme les activités dont la majorité de la valeur ajoutée résulte d’opérations de transformation et aboutit à la production de produits semi-finis ou finis. Cela exclut par conséquent les activités agricoles (mais pas l’agro-alimentaire), le BTP, l’extraction minière et les services.

 

Le chiffre d’affaires cumulé des secteurs manufacturiers atteint 166,9 milliards US$ en 2019, soit 29,3% du chiffre d’affaires de l’ensemble des secteurs. Dans le graphique ci-dessous, l’activité des 19 groupes diversifiés est ventilée dans les différents secteurs d’activité (analyse effectuée par l’Observatoire Europe-Afrique 2030 à partir des informations contenues dans les rapports d’activités et les rapports financiers de ces groupes diversifiés). La part relative élevée de l’ameublement est liée au groupe Steinhoff International Holding, première entreprise manufacturière d’Afrique en termes de chiffre d’affaires.

 

Les activités manufacturières (hors extraction minière, extraction d’hydrocarbures et BTP) des groupes diversifiés s’élèvent à environ 4,8 milliards USD, soit 17% de leurs revenus totaux. Trois secteurs manufacturiers sont nettement prépondérants : L’agro-alimentaire, la chimie et la métallurgie/sidérurgie.

Note: Les activités manufacturières du graphique ci-dessus s’entendent hors extraction minière, extraction d’hydrocarbures et BTP.

 

2d  Degré de concentration des activités économiques

Les 100 plus grandes entreprises africaines représentent 72,4% du chiffre d’affaires cumulé des 400 premières entreprises. Ceci dénote un degré de concentration élevé. A partir du rang 125, le chiffre d’affaires par entreprise descend en dessous de la barre du milliard US$.

 

Les 15 plus grandes entreprises africaines représentent 56,2% du chiffre d’affaires cumulé des 400 premières entreprises. Le secteur manufacturier représente globalement 20% du CA des 50 premières entreprises. Trois entreprises (Steinhoff International Holding, Sasol et Bidcorp) représentent 76% du CA de l’activité manufacturière des 50 premières entreprises.

 

 

2e  Liste des grandes entreprises par pays, par secteurs et par chiffres d’affaires 

Top500-Jeune Afrique-12102019-liste des entreprises   

 

3- Indice de diversification des exportations

Le degré de diversification des exportations est extrêmement faible dans 8 des 15 pays analysés. L’Afrique du sud, le Maroc et la Tunisie atteignent des niveaux satisfaisants. L’indice de diversification tend à décroître, à l’exception de l’Ethiopie et de la Tunisie. L’indice de l’Egypte s’est effondré.

 

graphique-indice-de-diversification-bad

Sources : Département des statistiques BAfD, calculs effectués sur la base de données COMTRADE (Système harmonisé 2002) – Division statistiques des Nations Unies.

Note: L’indice de diversification mesure le degré de diversification des exportations. Il est construit comme l’inverse d’un indice d’Herfindahl, à partir des exportations désagrégées au niveau des codes à quatre chiffres de la classification type pour le commerce international (selon HS, rév. 2). Plus il est élevé, plus les exportations du pays considéré sont diversifiées.

Date de dernière mise à jour du graphique: Septembre 2016.

Echelle de notation couleurs

 

4 – Trois principaux produits d’exportation, et leur part dans les exportations totales (année 2014)

Les produits non transformés issus de l’extraction minière et de l’exploitation des hydrocarbures, ainsi que les produits agricoles non transformés dominent très largement dans le classement des trois premiers “Produits” exportés par chaque pays. Cinq pays font toutefois exception:

  • Le Maroc, Maurice et la Tunisie placent un (ou deux) secteur(s) manufacturier(s) dans le trio des produits de tête (équipements automobiles et textile/habillement).
  • L’Egypte, le Maroc et le Nigéria n’affichent pas de “Produits 2” ou de “Produit 3” (selon les cas). C’est une preuve de diversification des exportations (un produit n’apparaît dans le tableau ci-dessous que s’il représente au moins 4% des exportations totales du pays en valeur).
 Produit 1Produit 2Produit 3
Afrique du sudOr, sous formes semi-manufacturées (8.9 %)
Minerais de fer et concentrés, non agglomérés
(6.1 %)"
Platine, sous formes brutes / sous forme de poudre (5.5 %)
AlgérieHuiles de pétrole ou minéraux bitumineux, bruts (40.0 %) Gaz naturel à l'état gazeux (15.3 %) Huiles légères et préparations (12.1 %)
BéninHuiles de pétrole ou minéraux bitumineux (autres que bruts) (40.1 %)Huiles légères et préparations (13.6 %) Coton, non cardé ni peigné (9.6 %)
CamerounBonite / à ventre rayé (Euthynnus [Katsuwonus] pelamis), congelés (23.0 %)Maquereau préparé/préservé, en morceaux (à
l'exclusion d'émincées) (14.6 %)
Poissons entiers/en morceaux (13.8 %)
Côte d'IvoireFèves de cacao, entières ou brisées, brutes ou torréfiées (33.9 %)Pâte de cacao, dégraissée (7.6 %)Beurre de cacao, la graisse et l'huile (5.6 %)
EgypteHuiles de pétrole ou minéraux bitumineux, bruts (28.4 %)
EthiopieGraines de sésame, même concassées (24.7 %)Café, non torréfié, non décaféiné (24.2 %) Fleurs coupées fraîches (9.8 %)
GhanaHuiles de pétrole ou minéraux bitumineux, bruts (32.5 %)
Fèves de cacao, entières ou brisées, brutes ou
torréfiées (19.8 %)
Or, sous formes semi-manufacturées (19.7 %)
MarocEnsembles de câbles d'ignition et d'autres types utilisés dans les véhicules, aéronefs ou navires (8.8 %)
Acide phosphorique et acides polyphosphoriques, de constitution chimique définie (6.0 %)
Maurice"Thons, entiers ou en morceaux, mais non hachés (13.8 %)Sucre de canne /betterave, sous forme solide (9.3 %)Chemises pour hommes / garçons (sauf.
bonneterie), de coton (6.8 %)
NamibieDiamants non-industriels bruts ou simplement sciés, clivés ou débrutés (28.0 %)
Zinc non allié, sous forme brute (13.7 %)Filets de poissons, congelés (6.8 %)
NigeriaHuiles de pétrole ou minéraux bitumineux, bruts (81.4 %)
Gaz naturel liquéfié (12.3 %)
SénégalOr, sous formes semi-manufacturées (16.8 %)
Poissons frais, réfrigérés ou congelés (10.3 %) Acide phosphorique et acides polyphosphoriques,
de constitution chimique définie (7.3 %)
SeychellesThons, entiers ou en morceaux, mais non hachés (56.3 %)
Thons jaunes (Thunnus albacares) (8.7 %)Thons obèses (Thunnus obesus) (7.9 %)
TunisieHuiles de pétrole ou minéraux bitumineux, bruts (9.0 %)
"Ensembles de câbles d'ignition et d'autres types
utilisés dans les véhicules, aéronefs ou navires
(7.8 %)
Pantalon de garçons/ hommes, salopettes et
bretelles, culottes et shorts pour hommes (excl.
maillots de bain) (5.2 %)

Notes :

* Les produits sont retenus dans ce tableau lorsqu’ils comptent pour plus de 4 % des exportation totales.
** Les chiffres entre [ ] représentent les parts de l’Afrique dans les exportations mondiales des produits indiqués.

Sources : Département des statistiques BAfD ; Division des statistiques des Nations Unies ; Base de données Comtrade WITS.

Date de dernière mise à jour du tableau: Septembre 2016