Accueil » Indicateurs clés » Développement durable

Développement durable: Indicateurs clés

 

1. Part de l’industrie manufacturière dans les émissions de CO2

2. Indice de compétitivité “corrigé du CO2”

 

1. Part de l’industrie manufacturière dans les émissions de CO2

En 2015, l’industrie manufacturière représentait environ 16% de la valeur ajoutée totale mondiale, mais 36% des émissions de CO2. Le CO2 est libéré par deux canaux dans la production industrielle. La plupart des émissions sont dues à la production d’énergie par combustion de combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz) ou indirectement en achetant de l’électricité. Des procédés divers, par exemple dans les industries du ciment, de la chimie et des métaux, peuvent également générer des émissions considérables de CO2 (source: Competitive Industrial Performance report 2018 – UNIDO).

Les empreintes carbone et l’intensité des émissions sont très inégalement réparties entre les groupes de pays. En 2015, les pays du quintile supérieur étaient responsables de 70% des émissions mondiales de CO2 provenant du secteur manufacturier. Les pays du quintile inférieur de la PIC, composés principalement des pays les moins compétitifs (dont la majorité sont situées en Afrique subsaharienne) ne sont responsables que de 0,3% des émissions mondiales de CO2 et de 0,2% de la VAM en 2015. Peu de changements ont été observés entre les deux groupes de pays entre 2000 et 2015 (Source: Piketty et Chancel, 2015).

 

2. Indice de compétitivité “corrigé du CO2”

A l’exception de l’Afrique du sud, de l’Algérie, de l’Egypte et de la Tunisie, les autres pays africains couverts par l’Observatoire voient leur rang s’améliorer lorsqu’on considère l’indice de compétitivité “corrigé du CO2” plutôt que l’indice non corrigé. Tous les pays comparateurs voient leur rang se détériorer. C’est en particulier le cas de la Chine, qui passe du 4ê au 20ê rang mondial lorsque l’on prend en compte la dimension “CO2” dans la compétitivité.

 

Source: Competitive Industrial Performance report 2018 – UNIDO

Date de dernière mise à jour du graphique:  Juillet 2019

Note: L’indice CIP ajusté en fonction du CO2 prend en compte les dommages environnementaux causés par la production industrielle. Cet indice offre une perspective alternative à l’indice CIP (“Competitive Industrial Performance”), selon laquelle l’adoption des technologies les plus efficaces, la production de biens à plus forte intensité d’émission et les investissements dans la réduction de la pollution ont une incidence positive sur le niveau de compétitivité d’un pays. L’ajustement étend l’indice CIP en tant que mesure visant à intégrer les effets négatifs de la fabrication sur l’environnement. À cette fin, il intègre les données sur les émissions de CO2 du secteur manufacturier collectées par l’Agence internationale de l’énergie. L’ajustement tient compte des dommages causés aux écosystèmes par les grandes industries à forte intensité d’émissions en réduisant les scores CIP en conséquence. L’ajustement de l’indice CIP sur la base des émissions de CO2 réorganise le classement CIP au profit des pays qui protègent efficacement le capital naturel en mettant en œuvre des mesures de réduction de la pollution dans les industries manufacturières.