Accueil » Blog-Caractéristiques sectorielles et géographiques des grandes entreprises africaines

 

Observatoire Europe-Afrique 2030

 

Caractéristiques sectorielles et géographiques des grandes entreprises africaines

 

La compilation par l’Observatoire Europe-Afrique 2030 des informations contenues dans « Les 500 premières entreprises africaines » – Jeune Afrique – numéro Hors-série n°50 – Edition 2019 – met en évidence plusieurs chiffres clés riches d’enseignements. Le lecteur trouvera les détails de cette analyse sur le site internet de l’Observatoire, http://observatoire-europe-afrique-2020.org/fr/accueil/ , rubrique « Points de vue » – Etude de cas n°12 intitulée « Caractéristiques sectorielles et géographiques des grandes entreprises africaines – Octobre 2019 ».

 

 

Le chiffre d’affaires global des 404 plus grandes entreprises analysées [1] atteint 570 milliards USD en 2019. Il a diminué de 6% sur la période 2016-2019.

Les 2/3 des entreprises recensées (soit 271 entreprises) sont localisées en Afrique du sud, au Maroc ou en Egypte.  A contrario, le nombre d’entreprises basées en Ethiopie (2) et dans une moindre mesure au Nigéria (27) est très faible par comparaison avec les poids économiques de ces deux pays.

Les grandes entreprises sud-africaines ont accru leur prédominance sur le continent africain : Entre 2016 et 2019, leur nombre est passé de 157 à 169 parmi les 404 plus grandes entreprises des 14 pays analysés. Maurice tire également son épingle du jeu en passant de 13 à 20 sur cette période. A contrario, le nombre d’entreprises égyptiennes a fortement diminué (de 46 à 36) ainsi que celui des entreprises ivoiriennes (de 25 à 18).

L’Afrique du sud, l’Algérie et l’Egypte représentent 82,6% du chiffre d’affaires total des 404 entreprises recensées. Le chiffre d’affaires moyen des entreprises sud-africaines et algériennes est très supérieur au chiffre d’affaires moyen global. Au Maroc et au Nigéria, il est au contraire très inférieur à la moyenne.

Par grands secteurs d’activité, la répartition des 404 entreprises est la suivante : Services (au sens large) : 155 entreprises ; industrie : 153 ; agriculture et agro-industrie : 56 ; BTP : 21 ; groupes diversifiés [2] : 19.

Le secteur manufacturier [3] représente 1/3 des 404 entreprises du classement, soit 133 entreprises en 2019. L’agro-industrie représente de très loin le secteur manufacturier le plus important avec 54 entreprises. Le chiffre d’affaires cumulé du secteur manufacturier atteint 167 milliards US$ en 2019, soit 29,3% du chiffre d’affaires de l’ensemble des secteurs.

L’Afrique du sud vient nettement en tête avec 48 entreprises manufacturières, suivie par l’Egypte (18) puis du Maroc (15) et du Nigéria (15). Le Bénin, l’Ethiopie et le Sénégal ne placent aucune entreprise manufacturière dans le classement.

Les 15 plus grandes entreprises africaines représentent 56,2% du chiffre d’affaires cumulé des 404 premières entreprises. Trois entreprises (Steinhoff International Holding, Sasol et Bidcorp) représentent 76% du CA de l’activité manufacturière des 50 premières entreprises.

 

Observatoire Europe-Afrique 2030 – 14/10/2019

 

[1] Le champ géographique de l’étude de cas est constitué de 14 pays : Afrique du sud, Algérie, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Ghana, Maroc, Maurice, Namibie, Nigéria, Sénégal, Tunisie.

[2] Les groupes diversifiés sont des conglomérats multi-activités gestionnaires de participations dans des entreprises de services et/ou industrielles.

[3] Le secteur manufacturier est défini comme les activités dont la majorité de la valeur ajoutée résulte d’opérations de transformation et aboutit à la production de produits semi-finis ou finis. Cela exclut par conséquent les activités agricoles (mais pas l’agro-alimentaire), le BTP, l’extraction minière, les hydrocarbures et les services.