Accueil » Actualités, analyses » Actualités » Coopération (a)

Accords de coopération (actualités) 

PaysDateThème(s)SourceTitreContenu
France / Afrique22/10/2018Renouveau de la coopération France-AfriqueLe Point AfriqueComment la France entend se ressaisir en AfriqueFace à l'accélération du tempo des affaires sur le continent, la France semble avoir perdu pied. Résultat : et son influence et ses parts de marché s'en ressentent. Plusieurs facteurs expliquent ce recul visible dans les chiffres même concernant l'export. « Dans plusieurs pays d'Afrique francophone, la chute des parts de marché françaises est impressionnante. Entre 15 et 20 points de pourcentage en Algérie, au Maroc, en Côte d'Ivoire, et 25 au Sénégal ».... Lire la suite.....Comment la France entend se ressaisir en Afrique-221018.....
France / Afrique08/10/2018Dispositif de soutien aux exportationsLa TribuneFrance : Un dispositif pour soutenir l'export vers des pays "à risque"Le gouvernement français a officiellement lancé lundi "Cap Francexport", un dispositif public de réassurance visant à permettre aux entreprises françaises d'exporter plus facilement vers..... Lire la suite....Un dispositif pour soutenir lexport-081018....
Etats-Unis/Afrique05/10/2018Nouvelle agence de développementEcofinLe Sénat américain adopte la loi portant création d’une méga-agence de développement pour contrer la Chine en AfriqueLe Sénat américain a adopté une loi autorisant la création d’une grande institution de financement du développement pour tenter de contrer l’influence grandissante de la Chine dans les pays en développement, et plus particulièrement en Afrique, où la Chine avait annoncé en septembre dernier, 60 milliards de dollars supplémentaires d’investissements.....Lire la suite....Le Sénat américain adopte la loi.....
Allemagne, Ghana02/10/2018Coopération Allemagne-GhanaACETDoors open for German investors to test opportunities in GhanaThe Government of Ghana in partnership with the International Finance Corporation, will co-host a G20 Compact with Africa Germany Ghana Investors Forum on 4th October. The Forum will be held simultaneously in Accra and Berlin. It is aimed to introduce German investors to investment opportunities in Ghana, while facilitating a dialogue between the German private sector and Ghanaian public and private sector stakeholders. The Forum will focus on three thematic industrial areas – Automotive Industry, Agriculture and Financial Technology. It will showcase more than 100 German companies seeking to invest in Ghana. It is sponsored by the G20 Compact with Africa, German Cooperation, KFW, and the Norwegian Ministry of Foreign Affairs. More than 250 participants are expected at the event.
Afrique19/09/2018Coopération USA / AfriqueLe Point AfriqueDuel de positionnement : les États-Unis à l'assaut de la Chine en AfriqueAu-delà des ajustements dont il a fait l'objet pour mieux s'adapter au terrain, l'Overseas Private Investment Corporation (Opic), bras financier du gouvernement américain quant aux investissements dans les pays en développement, a débloqué... Lire la suite.....Aide americaine-210918......
Afrique du sud17/09/2018Coopération Chine/Afrique du sudChinafricaFirst China-South Africa Joint Research Center Launches in South AfricaThe China-South Africa Joint Research Center for the Development and Utilization of Mineral Resources, the first joint research center jointly established by China and South Africa, was officially launched in Johannesburg, South Africa. The newly launched joint research center will focus on enhancing bilateral academic exchanges, and promoting the transformation of the joint research results in sectors of mining, beneficiation, and environmental protection to drive the scientific and technological innovation and cooperation in the mining industry of the two countries.
Maroc / UE14/09/2018Nouveaux accords Maroc/UEL'Economiste (Rabat)Le Maroc conclut deux nouveaux accords avec l’UEDeux nouveaux accords ont été signés par le Maroc et l’UE. Ces accords visent à appuyer le secteur privé et à renforcer la protection sociale. Le premier accord fait partie du programme "Compétitivité et croissance verte" doté d’un budget de 1,15 milliard de DH. Il vise à soutenir notamment le statut de l’Auto-entrepreneur, les primo-exportateurs, le climat des affaires et l’émergence des filières de recyclage.
Afrique / Chine04/09/2018Forum Sino-africainJeune Afrique FinanceForum sino-africain : Pékin promet 60 milliards de dollars pour le développement de l’AfriqueLe président chinois Xi Jinping a annoncé le 3 septembre à Pékin, lors du forum sino-africain, que son pays consacrerait 60 milliards de dollars supplémentaires au développement économique des pays africains. Il a aussi assuré que ... Lire l'article....Forum sino-africain-040918
Afrique / Allemagne30/08/2018Politique allemande en AfriqueLe Point AfriqueAngela Merkel en Afrique : le pragmatisme allemand à l'œuvreLa chancelière allemande Angela Merkel a entamé mercredi au Sénégal une tournée africaine qui doit la mener également au Ghana et au Nigeria. Ce voyage intervient au moment où Berlin mise sur le développement du continent pour endiguer les flux migratoires et renforcer la lutte contre la menace djihadiste.....Lire la suite....Angela Merkel en Afrique-Le pragmatisme allemand a loeuvre-300818
Afrique / Allemagne10/07/2018Incitations à l'investissementEcofinLe gouvernement allemand va utiliser des fonds publics pour soutenir les entreprises qui investissent en AfriqueL’Allemagne envisage d’utiliser des fonds publics pour soutenir les entreprises qui investissent en Afrique, dans le cadre d'un «plan Marshall» visant à réduire les flux migratoires en provenance du continent. L'objectif est de relancer un dispositif des années 1980 permettant aux entreprises d'amortir les pertes sur les investissements réalisés en Afrique afin de modérer les risques initiaux. Annoncé fin 2016, le «plan Marshall pour l'Afrique» est la pièce maîtresse d'Angela Merkel pour lutter contre l'afflux de réfugiés en Europe. Selon Berlin, ce plan vise à apporter une réponse aux problèmes de développement du continent et à créer un environnement propice et des opportunités pour la jeunesse africaine.
Egypte / Grande-Bretagne13/02/2018Investissement britanniques en EgypteEcofinLes investissements britanniques effectués en Egypte ont dépassé 43 milliards $ au cours des dix dernières années.La présence britannique est très forte dans l'économie égyptienne. Il existe à ce jour 1 350 entreprises britanniques en Egypte, opérant notamment les services financiers, l'énergie, la construction, le tourisme, le textile, les communications et les technologies de l'information.
Egypte / Chine / Grande-Bretagne01/02/2018Brexit / accords de coopérationEgypt Today / EcofinEn plein Brexit, la Grande Bretagne veut s’allier à l’Egypte et à la Chine en vue d’accroitre sa présence sur le marché africain.La Grande Bretagne envisage de former une alliance tripartite avec l’Egypte et la Chine en vue d’accroitre sa présence sur le marché africain. Cette volonté britannique de bâtir une telle alliance se justifie par la nécessité pour le pays de compenser les effets de sa sortie de l’Union européenne. A noter que l’Egypte constitue l’un des plus grands bénéficiaires des investissements britanniques en Afrique. Selon l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Egypte, John Casson, ce sont 30,5 milliards $ d’investissements qui ont été réalisés en Egypte depuis 2011. Il existe à ce jour 1350 entreprises britanniques en Egypte, opérant dans divers secteurs d’activités, notamment les services financiers, l'énergie, la construction, le tourisme, le textile, les communications et les TIC.
Namibie/Allemagne22/11/2017Aide aux PMENew Era (Namibie)Germany assisting in Namibia’s industrialisationGermany supports the government of Namibia in implementing the policies such as Vision 2030, the Namibia Financial Sector Strategy (2011-2021) and the current National Development Plan 2017/18 to 20121/22 (NDP5). For this purpose, the German government has committed 6 million euros or N$100 million in the framework of our bilateral development cooperation for the period February 2015 – March 2018 alone..... Lire l'article....Germany assisting in Namibia industrialization_221117.....
Afrique / Grande-Bretagne19/10/2017Coopération Afrique / grande-BretagneEcofinLa Grande Bretagne veut investir un peu plus de 4 milliards $ en Afrique, particulièrement en Côte d'Ivoire et au SénégalLe Commonwealth Development Corporation, l'institution de financement du développement de la Grande Bretagne, projette d'injecter un peu plus de 4 milliards $ dans les cinq prochaines années, sur des investissements directs ou indirects en Afrique.
Des responsables de l'institution sont actuellement en tournée en Afrique de l'ouest, et ont indiqué que, dans le cadre de ce nouveau cycle d'investissement, un focus sera fait sur des pays comme le Sénégal et la Côte d'Ivoire, les deux économies les plus dynamiques de la sous-région UEMOA.  Au delà du Sénégal et de la Côte d'Ivoire, l'ambition du CDC est de porter la part de ses engagements en Afrique sub-saharienne francophone, à 20% de l'encours global de ses investissements en Afrique.
Côte d'Ivoire02/11/2017Echanges UE / Côte d'IvoireEcofinLes échanges avec l’Union européenne enregistrent une hausse de 2 milliards d’euros en 5 ans (+50%)A l’occasion du lancement de la stratégie de mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (APE) entre l’UE et la Côte d’Ivoire, le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a déclaré le 31 octobre à Abidjan: « Les volumes globaux des échanges de la Côte d’Ivoire avec l’UE ont évolué de 2800 milliards de FCFA (environ 4,26 milliards d’euros) en 2011 à 4218 milliards de FCFA (environ 6,43 milliards d’euros) en 2016, soit une progression de 50,6% ». « L’APE intérimaire a été signé en 2008 et ratifié en 2016. Se déclinant en 25 mesures regroupées en cinq axes, la stratégie de mise en œuvre de l’APE entre l’UE et la Côte d’Ivoire, vise essentiellement l’amélioration de la compétitivité, ainsi que l’accroissement de la capacité de production, de transformation et d’exportation des produits agricoles ivoiriens.  « L’APE est particulièrement attendu dans les secteurs agro-industriels. L’objectif visé est d’accroître la transformation locale de la production agricole majeure, notamment le cacao, l’anacarde et l’hévéa. 
Par ailleurs, en plus du volet agricole, les autorités ivoiriennes espèrent que la mise en œuvre de cet accord pourrait également être avantageux, en termes de délocalisation d’entreprises européennes vers la Côte d’Ivoire. « L’APE pourrait favoriser la délocalisation et l’implantation en Côte d’Ivoire d’entreprises étrangères européennes et de pays tiers » estime le Premier ministre ivoirien. 
Côte d'Ivoire31/10/2017Exportations vers les USAJeune AfriqueLa Côte d’Ivoire veut aider ses PME à exporter vers les États-Unis
Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a lancé lundi, à Abidjan, la « nouvelle stratégie ivoirienne pour conquérir le marché américain via l’African Growth Opportunity Act (Agoa) ». Ce programme, piloté par le ministère du Commerce, a pour objectif de faire passer la valeur des exportations ivoiriennes vers les États-Unis de 1,7 milliard de dollars) en 2016 à 3,5 milliards de dollars à l’horizon 2025.
La nouvelle stratégie ivoirienne se décline en quatre piliers : un appui technique au renforcement des capacités du secteur privée, l’accès au financement des PME, la promotion du label ivoirien sur le marché américain et l’organisation, la gestion, le suivi et l’évaluation des progrès, qui seront l’affaire du comité national des exportations. « 200 PME seront sélectionnées pour recevoir un accompagnement ». Alors que le textile est au cœur de l’Agoa, le cacao représente aujourd’hui 75 % des exportations ivoiriennes vers les États Unis et la noix de cajou 5 %. Yamoussoukro envisage de relancer son industrie de filature en difficulté et essaye d’élargir sa palette d’exportations. « Des produits comme la mangue séchée et le manioc seront expédiés aux États-Unis, ce qui permettra de valoriser ces produits », a également annoncé le ministre du Commerce.
La stratégie ivoirienne coûtera environ 5,8 milliards de francs CFA (8,8 millions d’euros) et sera supportée à 50 % par le gouvernement, à 30 % par le secteur privé et à 20 % par les partenaires techniques et financiers tels que l’agence américaine de développement (USAID) et la Banque africaine de développement.
Côte d'Ivoire12/10/2017Formation de cadres de haut-niveauFinancial AfrikSciences Po signe un partenariat avec le patronat pour la formation du top management du secteur privé.Sciences Po Paris va organiser des sessions de formation continue de « très haut niveau » au profit du top management du secteur privé ivoirien. Un accord de partenariat a été signé le 02/10 avec la CGECI, (confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire). La première formation pilote porte sur « le pilotage stratégique de la fonction RH ». Elle va démarrer début 2018 avec environ 25 DRH, à mi-temps, sur une durée de 6 mois.
Afrique04/10/2017Accompagnement des PME françaisesJeune AfriqueStratégie: Le temps des PMEConscientes des opportunités qu’offre le continent, de grandes entreprises hexagonales y prospèrent, mais les petites et moyennes entreprises peinent à suivre. De nouvelles perspectives semblent cependant s’ouvrir avec l’engagement du gouvernement français en matière d’aide aux finance.... Lire l'article......Stratégie_Le temps des PME_041017......
Egypte / Inde14/09/2017Coopération dans le secteur textile.EcoFinL’Inde renforcera sa coopération avec l’Egypte dans le secteur textile.De nombreuses discussions sont en cours pour exporter des machines textiles vers l'Egypte, afin de lui permettre de développer son industrie. Dans cette logique, selon la SRTEPC, un regroupement de producteurs et exportateurs textiles indiens, les compagnies indiennes devraient collaborer étroitement avec des opérateurs locaux. 
Si, du côté de l’Egypte, ce partenariat peut s’avérer fructueux dans la mesure où une grande partie de la production de fibre de coton (40%) est exportée vers l’Inde, tout le défi résidera dans la capacité de l’industrie manufacturière à tirer profit de cette opportunité.   En effet, l’industrie textile égyptienne doit encore faire face à de nombreux défis allant du manque de modernisation pour l’accroissement de la productivité à la faiblesse de la main-d’œuvre qualifiée en passant par le prix élevé de la matière première (70% du coût total de production).
Afrique / Inde / japon21/08Asia-Africa Growth Corridor (AAGC)African BusinessAbe and Modi eye African cooperationFace-to-face in the padded seats, Indian prime minister Narendra Modi and his Japanese counterpart Shinzo Abe poured on the diplomatic charm while promoting an iconic example of Japanese engineering soon to connect cities in India. For the business-minded reformers – both of whom have staked their credibility on delivering dramatic economic improvements at home – this bullet-train diplomacy represents one strand in a global vision with Africa at its heart.
Conceived on the same November trip, the Asia-Africa Growth Corridor (AAGC) offers an ambitious ..... Lire la suite.....Abe and Mody eye_090917.....
Afrique / Chine03/08/2017Echanges commerciaux entre l'Afrique et la ChineEcoFin financeLes échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique en hausse de 19% au premier semestre 2017Au premier semestre 2017, les échanges commerciaux entre l’Afrique et la Chine se sont établis à plus de 85,3 milliards de dollars, en hausse de 19% en glissement annuel, selon des chiffres officiels chinois. Les importations chinoises en provenance du continent africain ont augmenté de 40% à 38,4 milliards $. Les exportations vers l’Afrique ont rebondi de 3% à 47 milliards $.
La dynamique haussière a été surtout tirée par les secteurs des équipements navals, ferroviaires et aéronautiques (en hausse respectivement de 200%, 161% et 252%). Depuis 2009, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l’Afrique.
Afrique / France06/07/2017Statut de l'AFDEcoFinL'Agence Française de Développement prend le statut de Société de Financement pour plus de souplesse dans ses intervention.L'Agence Française de Développement (AFD) a changé de statut, avec son passage d'Etablissement de Crédit, à celui de Société de Financement. Ce changement n’affecte pas le statut d’EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial) de l’AFD en droit français, et sa mission comme ses objectifs restent inchangés. L’institution ne sera plus supervisée par la Banque Centrale Européenne, mais par l’autorité française de régulation des activités de banque et des assurances. Une  conséquence de cette évolution est le fait, pour les émissions obligataires de l’AFD, de perdre leur éligibilité au refinancement de la Banque Centrale Européenne, en tant qu’Actifs Liquides de Haute Qualité. Par contre, l’AFD bénéficiera d’une plus grande souplesse pour ce qui est de ses capacités de mobilisation de ressources et donc de déploiement
Afrique / France09/04/2017Politique de coopérationLe Monde AfriqueFrançois Fillon : « J’accompagnerai nos entrepreneurs dans leur déploiement en Afrique »Souhaitez-vous aller plus loin dans la reconnaissance des crimes commis par la France pendant la guerre d’Algérie et, plus généralement durant la période coloniale ?
Envisager les relations de la France avec l’Afrique et le Maghreb à travers les seules pages sombres du passé est une erreur. Cela ne peut qu’alimenter ...... Lire l'article......François Fillon_Politique_africaine_090417.......
Nigéria20/03/2017Investissements de la Chine au NigériaEcoFinLa Chine a investi 13 milliards $ au Nigéria en 2016Les projets réalisés dans le pays incluent entre autres la voie ferrée Lagos-Ibadan estimé à 1,3 milliard $, le projet de distribution de décortiqueuses de riz (326 millions $) ou encore le projet hydroélectrique de Zungeru (984 millions $) financé par la China EXIM Bank.
Afrique de l'est / Allemagne13/02/2017Pénétration allemande en Afrique de l'estJeune AfriqueLes entreprises allemandes avancent leurs pions.Plus de 400 représentants d’entreprises de consultants et d’hommes politiques africains et allemands se sont rencontrés à Nairobi à l’occasion du deuxième sommet économique germano-africain (GABS). Au programme : augmentation des échanges et des investissements, formation, et mise en place d’un véritable « plan Marshall » entre l’Europe et l’Afrique.
Berlin prend cette année la présidence du G20, et dans ce cadre, le ministre a annoncé l’élaboration d’un nouvel accord de partenariat entre l’Union Européenne et l’Afrique venant remplacer l’accord de Cotonou.
« Il faut aller plus loin que la simple politique de développement, estime Gerd Müller.  Les secteurs de l’économie, des finances, du commerce, et de la sécurité doivent être réunis dans une approche générale mieux intégrée ».
L’Allemagne compte également renforcer ses liens bilatéraux avec les pays à forte croissance du continent africain. Le Sommet a rassemblé des représentants des secteurs public et privé, principalement d’Afrique Anglophone, et les entreprises allemandes leader sur le continent :  Volkswagen, Siemens, et le groupe de production de logiciels SAP. Des représentants de banques commerciales kényanes et sud-africaines ont également fait le déplacement.
Les entreprises allemandes veulent profiter du développement des classes moyennes, qui ouvrent de nouveaux marchés, principalement en Afrique de l’Est. Volkswagen compte bien les exploiter.
Face à la concurrence chinoise pour les projets d’infrastructures, « nous cherchons des marchés où les clients valorisent la qualité et la longévité de nos produits », affirme Lukas Duursema, directeur Afrique de l’Est de Siemens.
Un nouveau marché pour les PME allemandes
Si les grands groupes confirment leur présence, les petites et moyennes entreprises qui constituent la base de l’économie allemande, ont longtemps délaissé les marchés africains.
Elles sont moins de 900 à opérer en Afrique. Et le continent ne représente que 2% des exportations allemandes. Mais la tendance est en train de changer explique Heinz-Walter Große, qui représentait le groupe familial allemand B. Braun (6 milliards d’euros de chiffre d’affaires), spécialisé dans le matériel médico-chirurgical.
« Il ne s’agit plus de faire simplement de l’import-export, il faut inciter les petites et moyennes entreprises à produire en Afrique et à créer des emplois. » Dans ce cadre l’Afrique de l’Est, avec des pays, qui, comme le Kenya, ont une croissance de près de 6%, est une région stratégique.
Mais il y a encore de nombreux défis à relever, à commencer par celui du financement. Les entreprises allemandes veulent des garanties de la part des États et des banques de développement. Puis celui de la formation d’une main-d’œuvre qualifiée.
Sur ce dernier volet, jeudi 9 février, le ministre des Finances kényan Henry Rotich et Gerd Müller ont signé deux accords, prévoyant l’ouverture d’une université technique est-africaine au Kenya.
Sénégal03/02/2017Renforcement du tissu des PME.DG TrésorL’AFD finance le renforcement du tissu de PME dans trois régions.L’AFD finance, à travers une convention signée avec le gouvernement sénégalais, l’accompagnement et le renforcement du tissu des PME dans trois régions du Sénégal (Vallée du fleuve Sénégal, Sud-Est et Casamance), pour un montant total de 14,9 M EUR (9,8 Mds FCFA). Cet appui aux PME sera mis en oeuvre conjointement par le Bureau de Mise à Niveau (BMN) et l’Agence pour le développement et l’encadrement des PME (ADEPME).
Afrique / Allemagne24/01/2017Renforcement de la coopérationEcoFinL’Allemagne va tenter de rattraper son retard en Afrique en organisant un forum économique en mars prochain.L’Allemagne cherche à rattraper son retard en matière de coopération économique avec l’Afrique par rapport à la Chine, aux Etats Unis, à la France, à la Grande Bretagne, et même à certains pays émergents comme l’Inde, le Brésil et la Corée du Sud. La première puissance économique européenne compte en effet sur le premier forum économique Allemagne-Afrique prévu le 23 mars 2017 à Francfort pour renforcer ses liens commerciaux et familiariser ses entreprises avec le continent.

Sur les 10 milliards de dollars d’investissements allemands en Afrique chaque année, 90% se concentrent sur seulement trois pays (l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Algérie) au moment où les entreprises germaniques ne réalisent que 2% de leurs activités en Afrique. Et selon les dernières statistiques disponibles, les échanges commerciaux germano-africains ont totalisé 60 milliards en 2013, un niveau bien inférieur à celui du commerce sino-africain qui a dépassé la barre de 200 milliards de dollars durant la même année.

Le forum Allemagne-Afrique vise à «combler le fossé» en facilitant le dialogue, les relations d’affaires et les échanges commerciaux.
Afrique / Chine20/01/2017Investissements des groupes d'état chinoisChinafricaLa Chine va restreindre les investissements de ses groupes d'Etat à l'étrangerLa Chine va restreindre drastiquement les investissements conduits par des groupes étatiques chinois à l'étranger dans certains secteurs. A l'inverse, les groupes d'Etat seront encouragés à poursuivre leurs acquisitions dans des secteurs considérés comme stratégiques par Pékin, tels que le train à grande vitesse, les télécommunications ou le nucléaire. La Sasac, l'agence chinoise qui administre les 102 groupes étatiques dépendant du gouvernement central, va élaborer une liste des secteurs où les investissements à l'étranger seront désormais interdits ou placés sous étroite supervision.
Ethiopie20/01/2017Parcs industrielsDG TrésorAttribution de la construction de trois parcs industriels à des entreprises chinoises.L’Ethiopian Industrial Park Development Corporation a attribué la construction de trois nouveaux parcs industriels à des sociétés chinoises. Les parcs de Bole Lemi II (170 hectares dédiés au textile et à l’habillement pour un coût de 159 M USD) et de Kilinto (279 hectares pour l’industrie pharmaceutique pour 250 M USD), situés à Addis-Abeba, seront construits respectivement par les sociétés CGCOC et CTCE sur financements de la Banque mondiale. Le parc de Jimma (textile et habillement, situé en région Oromo) sera construit par CCCC pour 68 M USD, sur financement public. L’Ethiopie négocie avec la Banque européenne d’investissement et l’Exim Bank of China, pour le financement des futurs parcs industriels.
Afrique / USA13/01/2017Politique US d'aide à l'AfriqueNew-York TimesTrump Team’s Queries About Africa Point to Skepticism About AidPresident-elect Donald J. Trump’s views of Africa have, until now, been a mystery. But a series of questions from the Trump transition team to the State Department indicate an overall skepticism about the value of foreign aid, and even about American security interests, on the world’s second-largest continent.
A four-page list of Africa-related questions from the transition staff has been making .... Lire la suite....Trump Team Queries 130117....
Afrique / Inde13/01/2017Investissements indiensEcoFinL'Inde se positionne en Afrique en ce début 2017, avec des investissements et des appuis de 622 millions $ déjà annoncésLa firme indienne Aaviskaar Venture Management Services (AVMS) a annoncé vouloir mobiliser entre 100 et 150 millions $, qui seront destinés à des investissements en Afrique.
Ethiopie / Turquie13/01/2017Accords de coopérationDG TrésorSignature de cinq accords de coopération économiques avec la TurquieL’Ethiopie et la Turquie ont signé cinq accords de coopération dans les domaines de l’industrie, de l’énergie, des télécommunications, ainsi que dans le secteur bancaire. Ces accords visent à renforcer la compétitivité, la productivité et les exportations du secteur manufacturier éthiopien, à améliorer les compétences en matière de géothermie et d’exploitation du charbon, à développer la coopération entre les chaînes de télévisions publiques Ethiopian Broadcasting Corporation et Turkish Radio and Television Corporation, ainsi qu’à préparer l’installation d’un bureau facilitant les services bancaires pour les entreprises turques. Les investissements turcs en Ethiopie se sont élevés à 2,5 Mds USD en 2016.
Nigéria / Chine12/01/2017Investissements chinoisEcoFin40 milliards de dollars d’investissements chinois attendusLa Chine injectera un supplément de 40 milliards de dollars dans l’économie nigériane. La déclaration a été faite, ce mercredi, par M. Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères, au cours d’une rencontre bilatérale avec son homologue nigérian Geoffrey Onyeama, à Abuja, au Nigéria.

Selon le chef de la diplomatie chinoise, des investissements de l’ordre de 45 milliards de dollars ont déjà été consentis par son pays dans divers secteurs de l’économie nigériane, notamment celui du Transport. « Et nous planifions un nouvel investissement de 40 milliards de dollars ».
Afrique / Chine06/01/2017IDE chinois en AfriqueDG trésorAugmentation de 31 % des IDE chinois en Afrique en 2016Les investissements directs des entreprises chinoises en Afrique auraient atteint plus de 2,5 Mds USD sur les dix premiers mois de l’année 2016, soit une hausse de 31 % par rapport à la même période en 2015. Selon le communiqué du ministère du Commerce de la Chine, au vu du contexte morose de l'économie mondiale, la hausse de ces investissements confirment l’intérêt et la confiance des entreprises et des autorités chinoises envers le marché africain.
Afrique / Chine26/12/2016Investissements chinoisEcoFinLes investissements chinois en Afrique ont augmenté de 31% durant les dix premiers mois de 2016, à 2,5 milliards $ Les investissements chinois en Afrique ont atteint 2,5 milliards de dollars durant les dix premiers mois de 2016, ce qui représente une hausse de 31% par rapport à la même période de 2015,...... Lire la suite.......les-investissements-chinois-en-afrique-ont-augmente-de-31-pour-cent
Ethiopie / Chine02/12/2016Financement chinois dans le ferroviaireLettre du trésorFinancement chinois de 13,6 M EUR pour la création d’une académie ferroviaireLors de la visite du vice-président chinois en Ethiopie le 19 novembre, un accord de financement de 13,6 M EUR (100 M RMB) a été signé entre les deux gouvernements pour la construction d’une académie ferroviaire. Cette académie transformera l’institut ferroviaire éthiopien fondé il y a 5 ans et aura vocation à former les personnels éthiopiens pour la ligne Addis-Abeba – Djibouti, puis d’intégrer des élèves d’autres pays africains, afin de lui conférer un rayonnement continental. L’Ethiopie compte environ 250 investisseurs chinois, présents dans les secteurs du textile, de la communication, ainsi que dans les industries automobile et agro-alimentaire.
Ghana / Allemagne02/12/2016Coopération avec l'AllemagneLettre du trésorL'Allemagne accorde un prêt de 40,8 M EURLe Ghana a signé un prêt de 40,82 M EUR avec le gouvernement allemand, afin de financer 3 projets : 1) 22,8 M EUR seront consacrés à la construction d’une centrale solaire de 12 MW dans la région Upper West ; 2) 13 M EUR aideront à l’amélioration des performances du Ghana Audit Service ; 3) enfin, 5 M EUR iront à la Ghana Revenue Authority, pour l’établissement d’un centre de formation. Après le Japon, l’Allemagne est devenue ainsi le deuxième pays à accorder de nouveaux prêts souverains au Ghana.
Maurice / Inde22/11/2016Coopération Inde-MauriceLettre du trésorL’Inde s’engage à financer plusieurs projets pour un montant total 317MEURUn protocole d’accord prévoyant un financement concessionnel pour plusieurs projets d’infrastructures à Maurice a été paraphé par le gouvernement indien. L’enveloppe, qui s’élève à 12,7 Mds Rs, soit environ 317 M EUR, servira essentiellement (9,9 Mds Rs, soit 247 M EUR) à financer le projet d’une ligne de métro léger ou Metro Express, dont le coût total est estimé à plus de 400 M EUR. D’autres projets liés au secteur du BTP sont mentionnés dans l’accord : construction d’un nouveau bâtiment pour la Cour suprême (1,1 Md Rs), construction d’un millier de logements sociaux (0,7 Md Rs) et d’un centre hospitalier (0,5 Md Rs).
Afrique / Chine / France16/11/2016Financement commun France/Chine.EcoFinLa Chine et la France créent un fonds doté d’un capital initial de 300 millions € pour investir ensemble en Afrique.La Chine et la France ont annoncé le lancement officiel d’un fonds d’investissement doté d’un capital initial de 300MEuros en vue de financer des projets communs en Afrique et en Asie. Ce fonds a été lancé en marge de la visite du vice-Premier ministre de la République populaire de Chine, Kai Ma, en France.
Géré par CDC International Capital (CDC IC) et abondé du côté chinois par le fonds souverain China Investment Corporation (CIC), ce nouveau fonds pourra atteindre une capacité de 2 milliards d'euros, en s'ouvrant à d'autres investisseurs institutionnels français et chinois.
Il visera principalement les secteurs des énergies renouvelables, de la santé et des infrastructures.
Pour rappel, la Chine et la France ont signé en juin 2015 une déclaration de partenariats sur les marchés tiers dans laquelle les deux pays s’engagent à conquérir ensemble des marchés en Afrique et en Asie.
Selon les termes de cette «Déclaration sur les partenariats franco-chinois sur les marchés tiers», les deux pays prévoient de travailler ensemble à des projets dans les domaines des infrastructures et de l'énergie et à introduire de «nouvelles formules de cotraitance, de coproduction et de cofinancement», qui viseront «prioritairement l'Asie et l'Afrique».
Afrique/USA24/09/2016Forum USA/AfriqueEcoFinLe dernier forum Etats-Unis Afrique de l’ère Obama s’achève sur un bilan mitigé et des engagements un peu tièdesle département d'Etat américain au commerce a parlé d'un « vibrant succès ». L’institution estime que ce forum aura permis de mobiliser 9,1 milliards $ destinés au commerce et à l'investissement visant à soutenir le secteur des affaires en Afrique et préparer le terrain pour une coopération et une connexion plus grande entre les deux partenaires.
Malgré la multiplication des annonces qui ont marqué cette deuxième rencontre, on ne peut s'empêcher .... Lire la suite....le-dernier-forum-etats-unis-afrique-de-lere-obama
Afrique australe / UEJuillet 2016Coopération UE-Afrique australeLink (Africa-EU Partnership) -n°26 - Avril/juillet 2016L’UE et l’Afrique du sud signent un accord de partenariat économiqueCet accord axé sur le développement est le premier de son genre, avec la volonté d’une région africaine de promouvoir l'intégration économique régionale.
L'accord de partenariat économique (APE) avec le Botswana, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du Sud et le Swaziland - le «groupe APE de la SADC" - est un accord de libre-échange axé sur...Lire la suite...accord-libre-echange-ue-afrique-australe-juillet-2016
Afrique / Japon27/08/2016Coopération Japon-AfriqueLe Monde InternationalLe Japon s’engage à investir 27 milliards d’euros en AfriqueLe Japon va investir 30 milliards de dollars (27 milliards d’euros) en Afrique sur les trois prochaines années, dont 10 milliards dans le développement des infrastructures, a promis samedi 27 août le premier ministre japonais Shinzo Abe lors d’un sommet Japon-Afrique à Nairobi. Lire l'article....Le Japon s'engage a investir....
Cameroun / France17/06/2016Financement AfDDirection Générale du TrésorL'AFD annonce la signature du troisième contrat de développement et de désendettementM. Rémy Rioux, Directeur général de l’AFD, a séjourné au Cameroun du 10 au 12 juin 2016. Au cours de cette visite, il a annoncé aux autorités camerounaises la signature du 3ème C2D à la fin du mois en cours. Pour mémoire, le 3ème C2D, qui sera le dernier, porte sur la période 2016-2025 pour un montant de 611,5 M EUR (400 Mds FCFA). Les secteurs de concentration du financement sont, d’une part l’agriculture, le développement rural et la transformation des produits agricoles et d’autre part l’aménagement urbain et les infrastructures.
Afrique / Chine / France07/03/2016ChinafriqueLe MondeLa France veut monter dans le train de la ChinafriqueUne réunion du Medef international le 15 février à Paris, un colloque à l’Assemblée nationale organisé par la CICA ( Chambre internationale de commerce africaine) début mars et enfin, le 13 avril prochain à Pékin, une rencontre entre représentants français, chinois et africains sous l’égide du comité France-Chine du patronat français. Le programme est chargé pour la mise en place de cette coopération tripartite France-Chine-Afrique, avant la grande réunion politique de Dakar qui doit... Lire la suite La France veut monter.....co
Afrique / France26/02/ 2016
Efficacité de l'aide françaiseLe MondeEn Afrique, l’impossible bilan de l’aide française au développementLa force de ce livre est de montrer, contre toute idée reçue, que cette histoire du développement « ne va pas de soi ». Le travail de François Pacquement, conjuguée à l’aide de l’équipe AFD d’Abidjan dirigée par Bruno Leclerc, a pour vocation de conférer à l’histoire et aux archives un rôle stratégique dans la définition de la politique d’aide. Au risque, sinon, de perdre Lire la suite En Afrique l'impossible....
Sénégal / Corée du sud2015Coopération avec la Corée du sudDakar-actuSommet Séoul-Dakar : les entreprises coréennes appelées à participer à de grands projets au Sénégal La présidente sud-coréenne Park Geun-hye et son homologue sénégalais Macky Sall, qui est arrivé hier à Séoul pour visite officielle de cinq jours, se sont rencontrés ce jeudi au bureau présidentiel, a fait savoir ce dernier.

Au cours du sommet bilatéral, les deux chefs d'Etat ont convenu d'encourager les entreprises sud-coréennes à participer à divers projets de développement menés par le pays africain en vertu du Plan sénégalais émergent (PSE) dont le montant global s'élève à 10,1 milliards de dollars.
Lire l'article
Afrique / Chine22/01/2016Forum Chine-AfriqueChinafricaPremier forum Chinafrica.info à ShanghaïLe premier forum co-organisé par Chinafrica.info sur le thème des investissements sino-africains s'est tenu à Shanghai le 20 janvier dernier. En présence du Consul du Nigeria, de diplomates, de la présidence de la CCIFC et d'une cinquantaine d'investisseurs sino-africains. Les intervenants ont présenté les opportunités d'investissements en Afrique pour les entreprises chinoises. Chinafrica.info était représenté par son fondateur Sébastien Le Belzic.
Afrique / Chine14/01/2016Exportations africaines vers la ChineChinafricaChute de 40% des exportations africaines vers la Chine.Les importations de la Chine en provenance d'Afrique ont chuté de quasiment 40% en valeur l'an dernier, plombées par le ralentissement de l'économie du géant asiatique et reflétant la chute des cours des matières premières, selon les chiffres officiels de la douane chinoise. Lire la suite Chute de 40%....
Afrique / Chine20/12/2015Sommet Chine-AfriqueChinafricaCe qu'il faut retenir du sommet Chine-AfriqueA l'heure des bilans pour l'année écoulée, le sommet de Johannesburg restera comme l'événement majeur de la Chinafrique en 2015. Un sommet qualifié d’historique par de nombreux chefs d’Etat. Détail des principales annoncées lors de ce sixième FOCAC (Forum de coopération sino-africain). Lire la suite Ce qu'il faut retenir....
Afrique / Chine19/11/2015Investissements chinoisChinafricaInvestissements chinois en Afrique s'écroulentLes investissements chinois en Afrique ont chuté de plus de 40% en glissement annuel durant le premier semestre, a annoncé Pékin ce mardi. Le ralentissement économique du géant asiatique ayant entraîné une baisse drastique de sa demande en matières premières. Lire la suite Les investissements chinois en Afrique.....
Côte d'Ivoire / Chine08/10/2015Port maritimeFOCAC (Forum sur la coopération sino-africaine)Début des travaux de modernisation du port d'AbidjanLes travaux de modernisation du port d'Abidjan financés à hauteur de 85% par la Chine pour transformer la capitale économique ivoirienne en "plaque tournante" du transport maritime en Afrique de l'Ouest ont été officiellement lancés mardi. D'un coût de 560 milliards de francs CFA (1,12 milliard de dollars), les travaux comportent l'élargissement et l'approfondissement de l'entrée du canal de Vridi pour accueillir "les plus grands navires" fréquentant les côtes africaines et la construction d'un second terminal à conteneurs pour accroître les capacités de manutention des conteneurs et le trafic. Lire l'article
Afrique / Chine25/10/2015Coopération Inde-AfriqueChinafricaL'Inde veut concurrencer la Chine en Afrique.L'Inde accueille un rassemblement inédit de chefs d’État africains. Étape majeure dans sa tentative de s'implanter sur le continent noir et concurrencer son encombrant voisin chinois Lire la suite L'Inde veut concurrencer......
Ethiopie / Chine17/11/2015Coopération Chine-EthiopieJeune AfriqueChinafrique : et si l’Éthiopie était le modèle à suivre ? C'est l'un des rares pays subsahariens cités parmi les mieux placés pour tirer profit des changements structurels en cours en Chine.
Plus que tout autre État du continent, l’Éthiopie a fait des efforts considérables pour se construire une base industrielle. « Nous disposons d’une main-d’œuvre nombreuse et compétente, notamment grâce à des structures de formation technique. De plus, le gouvernement a massivement investi dans les infrastructures et a largement amélioré l’environnement des affaires. C’est pour cela que défilent à Addis-Abeba les délégations officielles venues d’Asie », indiquait en août à Jeune Afrique Arkebe Oqubay, le conseiller spécial du Premier ministre éthiopien.
Ce pays, qui ne dispose pas de ressources naturelles minières ou pétrolières, a réussi à bâtir avec la Chine une relation basée sur le commerce et l’investissement dans les infrastructures ainsi que dans l’industrie manufacturière.

Mi-2015, les dirigeants chinois et éthiopiens ont ainsi posé près d’Addis-Abeba la première pierre de ce qui devrait devenir en 2020 la plus grande zone économique spéciale (ZES) du territoire. Un investissement estimé à 400 millions de dollars (environ 360 millions d’euros) qui sera financé par China Exim Bank.

Des investisseurs chinois, notamment privés, comme Huajian, l’un des plus grands fabricants de chaussures au monde, y sont déjà installés. Ce dernier y emploie 3 500 ouvriers et compte porter ce chiffre à 40 000 à terme.
Afrique / USA01/07/2015Coopération USA : AfriqueJeune AfriqueÉtats-Unis – Afrique : la loi Agoa prorogée jusqu’en 20Barack Obama a signé le renouvellement de l’African Growth and Opportunity Act (Agoa) pour une période de dix ans. Ce système permet à plusieurs produits en provenance d’une quarantaine de pays d’Afrique subsaharienne de bénéficier d’un accès préférentiel au marché américain. .... Lire l'article.....Etats Unis Afrique lAGOA prorogee_01072015......