Actualités

En Algérie, partenariat Nissan (49%) / groupe Hasnaoui (51%) pour la création d’une usine d'assemblage de véhicules. Localisation: Oran. Investissement: 160 M$. Entrée en production prévue 1er S 2020. Capacité: 63 500 véhicules/an. Effectifs: 1800.

Au Maroc, lancement des travaux d'une usine de moteurs de haute puissance. Partenaires: Office Chérifien des Phosphates et Cummins (société américaine spécialisée dans la conception et la fabrication des moteurs diesel) . Localisation: Khouribga. Superficie: 14000 m2. Date prévue de mise en production: 2021. Capacité: 100 moteurs/an. Marchés: Afrique du Nord et Afrique de l’Ouest. Investissement: environ 3,8 M€ (pour Cummins). Emplois: 75.

Démarrage de la première usine d'assemblage d’appareils électroniques de l'entreprise Huawei en Algérie. Localisation: Oued Smar (Alger). Coentreprise entre Huawei et la société algérienne Afgo-Tech. Capacité de production de 15 000 appareils par mois.

Au Maroc, l'entreprise pharmaceutique Sothema inaugure la première usine de production de médicaments anticancéreux à base de biosimilaires d'Afrique, avec l’appui de la société biotech russe Biocad. Localisation: Bouskoura (20 km au sud de Casablanca). Ces médicaments seront commercialisés au Maroc et dans d’autres pays africains.

Le port de Tanger Med a supplanté celui de Durban en termes de volumes traités en 2018 et devient la première plateforme portuaire africaine. Trafic: 2018: 3,47 millions EVP (+5% par rapport à 2017) pour un tonnage manutentionné de 52,2 Mt. 479 321 voitures ont transité par Tanger Med (+11%). Sur le terminal dédié Renault, 383 715 véhicules ont été exportés, dont 91% proviennent de l’usine de Tanger. Le trafic passager est quasi-stable (+1%), à 2,80 millions de personnes.

Le rapport "Where to invest in Africa - 2019" vient d'être publié par Rand Merchant Bank. Principalement orienté vers la problématique des infrastructures, il est consultable dans la page d'accueil.

L’Afrique du sud et le Maroc drainent les flux d’IDE les plus élevés du continent africain. Les IDE vers l’Afrique du sud ont fortement chuté en 2018. En revanche, ils ont presque été multipliés par 3 vers l'Ethiopie. Cinq pays attirent 53% des IDE du continent africain.

La croissance économique de l’Afrique devrait s’établir à 3,5 % en 2018. C’est à peu près le même taux que celui observé en 2017 et nettement plus que les 2,1 % enregistrés en 2016. À moyen terme, la croissance devrait s’accélérer pour atteindre 4 % en 2019 et 4,1 % en 2020. Le Nigeria et l’Afrique du Sud, les deux principales économies, tirent la croissance moyenne de l’Afrique vers le bas. La performance de croissance du continent reste insuffisante pour répondre aux problèmes structurels des déficits budgétaires actuels et de la vulnérabilité à l’endettement.

Trident Group Limited Company (Inde) investit en Ethiopie dans une usine de papier pour reprographie basée sur un procédé écologique consistant à utiliser des sous-produits de l'agriculture . Investissement: 100-200 M$.

Le Fonds africain de garantie, institution dédiée au financement des PME en Afrique, a bénéficié d’une augmentation de capital de 25 M€, apportée par la banque de développement allemande KfW. Grâce à cet apport, l’AGF a conclu avec succès la première levée de 90 M$ de sa campagne de financement. Le déficit de financement des PME africaines est actuellement estimé à plus de 155 milliards de dollars.

Parmi les 15 pays africains couverts par l’Observatoire, ceux qui ont reçu en 2017 les flux d'IDE les plus élevés sont, par ordre décroissant: L’Angola, l’Egypte, le Nigéria, l’Ethiopie et le Ghana (source: CNUCED)

Selon Economist Intelligence Unit, le niveau de démocratie est notoirement insuffisant dans 6 des 15 pays africains couverts par l'Observatoire. Au cours de la période 2014-2018, il s'est amélioré au Bénin, en Côte d'Ivoire, en Egypte, au Ghana, au Maroc, au Nigéria et en Tunisie. A contrario, la situation s'est nettement dégradée en Afrique du sud, en Algérie et en Ethiopie. La Chine et le Vietnam affichent des scores inférieurs aux 15 pays africains couverts par l'Observatoire. L'Inde, la Pologne et la Serbie sont en fort recul.

Un nouvel article à lire sur le blog de Christian Delavelle, intitulé: "Dans de nombreux pays africains, les coûts invisibles constituent plus que jamais un obstacle aux investissements privés".

En 2017, l'Afrique du sud reste le pays qui concentre le nombre le plus élevé d'investissements directs étrangers en Afrique (13%). Sa part relative a toutefois fortement diminuée, au profit principalement du Maroc, du Kenya, du Nigéria et de l'Ethiopie. En termes de nombres d'emplois créés, le Maroc détient la première place, avec 21% des IDE totaux du continent (source: Ernst & Young - “Turning Tides – EU attractiveness – Africa 2018").

Le CARI (China Africa Research Initiative) vient de publier une analyse détaillée des conditions d'emploi, de travail et de formation dans la ZES chinoise "Eastern Industrial Zone" située à Dukem, état d'Oromia, en Ethiopie. L'étude est disponible dans son intégralité dans le menu "Actualités-Analyses" --> "ZES"

"Les pays méditerranéens et africains peuvent-ils tirer profit de la présence chinoise?". Retrouvez le texte intégral du document de l'Observatoire, présenté le 27 juin sur le site d'Econostrum: https://www.econostrum.info/Les-pays-mediterraneens-et-africains-peuvent-ils-tirer-profit-de-la-presence-chinoise_a24597.html

Lettre de l’Observatoire n°14 (Janvier/février 2019).

Tous les évènements, actualités, analyses, indicateurs clés, clignotants…….

La révolution 4.0 en Afrique subsaharienne: Menace ou opportunité? (source: Observatoire Europe-Afrique 2020)

Le rapport “Where to invest in Africa” publié par Rand Merchant Bank vient de paraître.

Lire le rapport…..

Une enquête passionnante sur la perception par les nigérians de l’économie et du système politique de leur pays (source: Pew Research Centre).

Le blog de Christian Delavelle

L’opium (chinois) de l’Afrique…….les pays africains devraient-ils chercher un autre modèle de financement? (source: Libre Afrique)

Rejoignez l’Observatoire Europe-Afrique 2020 et participez à ses activités

Selon le “Goalkeepers Report ’18” de la Fondation Bill and Melinda Gates relatif à l’extrême pauvreté, d’ici 2050, 86 % des personnes les plus démunies devraient vivre dans les pays d’Afrique subsaharienne.

Les femmes entrepreneures : avenir du continent africain (source: Le Monde Afrique)

Après le point bas atteint fin 2017/début 2018, on a assisté à une forte reprise des taux au cours des deuxième et troisième trimestre 2018. Les taux se maintiennent a un niveau élevé depuis six mois. A fin janvier 2019, l’indice Drewry atteint 1770$ pour un conteneur de 40 pieds

L’Observatoire: ses missions, ses objectifs

Adhérents:




 

Mot de passe oublié