Actualités

Au Burkina Faso, mise en service par Faso Energy de la première usine de fabrication de panneaux solaires photovoltaïques du pays. Localisation : zone industrielle de Kossodo. Investissement : 5,3 M$. Capacité de production : 60 à 100 panneaux par jour. Capacité unitaire des panneaux : 260 à 330 watts, soit une capacité de production de 80 à 120 MW par an. Technologie de 5 bus bars sur les cellules. Production destinée au marché burkinabé et africain en général. Emplois créés : 170 directs et 1 200 indirects.

En Côte d’Ivoire, le gouvernement démarre la construction de deux usines de transformation de cacao. Localisation : Abidjan et San Pedro. Capacité unitaire de traitement : 50 000 tonnes de fèves par an. Superficie terrain : 21 hectares pour chaque site. Maitre d’ouvrage : China Light Industry Design Engineering (CNDC). Horizon de mise en service: 24 mois. La Chine devrait absorber 40 % de la production des usines. Investissement: 389 M$, incluant les deux usines, deux entrepôts de stockage d’une capacité de 140 000 tonnes et de 160 000 tonnes respectivement sur les sites d’Abidjan et de San Pedro et l’édification d’un centre de formation aux métiers du cacao. La Côte d’Ivoire possède actuellement une capacité installée de traitement de 710 000 tonnes de cacao par an.

Reckya Madougou, conseillère du président togolais Faure Gnassingbé, publie fin septembre son 3ê ouvrage intitulé « Soigner les Certitudes ». Sera disponible en France aux éditions Jean-Jacques Wuillaume.

Début septembre 2020, la Banque Africaine de Développement a publié un rapport sur la mise en service du nouveau terminal à conteneurs du port de Walvis Bay, qui est opérationnel depuis août 2019. Ce terminal dispose d’un quai de 600m et est équipé de 4 portiques. En ajoutant les 750 000 EVP supplémentaires de ce nouveau terminal, Walvis Bay dispose désormais d’une capacité supérieure à 1MEVP.

Au Nigéria, la Société financière internationale (Banque mondiale) finance Engee Manufacturing Limited pour construire une usine de résine PET à polymérisation continue par recyclage d'emballages boissons et produits ménagers. Localisation : État d'Ogun. Approvisionnement à plus de 20 % en matières premières à partir de déchets plastiques locaux. Le pays ne dispose d'aucun système efficace de recyclage et de gestion des déchets plastiques. Montant du financement : 39 MUSD

TC3, dernier terminal du port TangerMed, entrera en service au 1er T 2021. Ce terminal sera géré par Tanger Alliance Terminal (TAT), opérateur composé de Marsa Maroc (50% plus une action), du tandem Eurogate-ContshipItalia (40% moins une action) et de Hapag-Lloyd. Capacité de traitement : 1,5 MEVP. Longueur de quai : 800 m. Equipements de quai: 8 portiques à terme. Avec cette capacité additionnelle, la capacité totale de TangerMed atteindra 9 MEVP. L'autre terminal (TC4) avait été inauguré en juin 2019 par APM Terminals.

Contitech (filiale de Continental) démarre une usine au Maroc. Localisation : Tanger Automotive City (Tanger Med Zones). Produits fabriqués : systèmes de refroidissement pour automobiles. Superficie : 5500 m². Effectifs à terme : 100 salariés. Principaux clients : usines automobiles de Tanger et de Kénitra, ainsi que plusieurs usines automobiles du sud de l’Europe.

Lear Maroc, filiale de Lear Corporation démarre sa nouvelle usine marocaine. Localisation : Tanger Automotive City (Tanger Med Zones). Superficie : 6,7 hectares. Effectifs à terme : 3000 employés. Client principal : PSA Kénitra. Produits fabriqués : sièges (structures et mécanismes), coiffes de siège (cuir et tissu), appuie-tête, faisceaux de câbles, éclairage, airbag, télécommandes, câblage spécifique pour voitures électriques.

Au Maroc, le "Millennium Challenge Corporation" va financer trois parcs industriels totalisant 140 hectares à Had Soualem, Bouznika et Sahel Lakhyayta. L’Agence MCA-Morocco a lancé un appel à partenariat pour l’aménagement, le développement et la gestion de ces parcs. Pour mémoire, le Millennium Challenge Corporation (MCC) est un accord qui s'inscrit dans le cadre du 2e programme de coopération (Compact II) de novembre 2015 entre le Maroc et les USA.

L’usine Renault de Tanger produira deux modèles Dacia, les nouvelles Sandero et Sandero Stepway et celle de Casablanca, la Somaca, les trois modèles de la gamme Dacia, y compris la nouvelle Logan.

La Banque Mondiale a prévenu qu'un certain nombre d'irrégularités ont été signalées concernant des modifications apportées aux données des rapports "Doing Business 2018" et "Doing Business 2020" publiés respectivement en 2017 et 2019. Les pays les plus concernés seraient la Chine, l'Azerbaïdjan, les Émirats Arabes Unis et l'Arabie Saoudite. C'est la première fois en 17 ans que ce rapport connaît une suspension.

Au Rwanda, l’entreprise pharmaceutique Apex Biotech démarrera sa première usine en septembre 2020. Investisseurs rwandais et bangladais. Localisation : zone économique spéciale de Kigali. Capacité annuelle de production : 800 millions de paquets de comprimés, 200 millions de capsules, 8 millions de bouteilles et 5 millions de sachets de solutions de réhydratation orale. Prévision d’effectifs : 80% de personnel rwandais et 20% de cadres expatriés qui formeront la main-d’œuvre locale.

En Afrique du sud, Air Liquide va acquérir l’usine Sasol de production d’oxygène située à Secunda. Capacité installée : 42 000 tonnes d’oxygène par jour, via 16 unités de séparation des gaz composant l’air. Air Liquide investira 440 M€ par an dans le cadre d’un programme pluriannuel pour optimiser la production et réduire les émissions de CO2 de 30 à 40 % d’ici 2030. Air Liquide avait construit cette unité en 1979.

Au Nigeria, la BAD a lancé un programme de développement des zones de transformation agro-industrielles (SAPZ) pour attirer les entreprises de transformation des produits alimentaires, dans quatre zones du pays : nord-est/ouest, sud-ouest, centre-nord et sud-est/sud. Ces zones agro-industrielles seront érigées sur le modèle des zones économiques spéciales. Ce programme de la BAD vise à promouvoir la valeur ajoutée dans le secteur agricole à travers le développement d’industries agroalimentaires qui s’appuient sur des chaînes de valeur intégrées.

Au Maroc, l’entreprise Omega Textile va installer une nouvelle usine de production d’articles de lingerie, de chaussettes et de bonneterie. Investissement : 8,4 M$. Débouchés : marchés local et international. Emplois directs et indirects : 650. Localisation : zone industrielle de Settat. Le capital social est détenu à 100 % par des acteurs chinois.

Au Nigeria, l’Etat de Cross River envisage de mettre en service une usine de transformation de cacao d’ici août 2020. Investissement : environ 10 M$. Approvisionnement : fèves de cacao de producteurs locaux et d’exploitants du Cameroun. Produits: beurre, liqueur, gâteaux et poudre de cacao. Clients : entreprises de fabrication de chocolat basées en Italie.

L’Afrique subsaharienne, l’Asie, les Etats insulaires et l’Amérique latine totalisent 7181 projets de mini-réseaux électriques en cours en mars 2020, dont 5 545 opérationnels. 39 % de ces projets sont en Afrique. 63 % de ces mini-réseaux sont alimentés par l’énergie solaire, 21 % par l’hydroélectricité et 11 % par des générateurs diesel (source: BNEF et SE4ALL).

Les pays africains prévoient de lancer la ZLECAf en janvier 2021. La mise en œuvre de la zone initialement prévue pour juillet 2020 a été suspendue à cause du coronavirus. Les six prochains mois serviront à finaliser les protocoles et les négociations sur les tarifs commerciaux. Lors du sommet du 2 janvier 2021, les pays membres approuveront les instruments opérationnels de la première phase de l’accord : règles d’origine qui détermineront l'éligibilité des biens à échanger dans la zone, modalités telles que la protection des industries naissantes et forum de négociation en ligne pour permettre aux Etats membres de mener à bien cette politique. La ZLECAf exigera des pays membres qu'ils libéralisent au moins 97 % de leurs lignes tarifaires et 90 % de leurs importations.

Bolloré Ports inaugure la mise en service du port sec de Kagbelen à Dubréka (à une cinquantaine de kilomètres du port de Conakry). Superficie : 30 hectares. Investissement : 1,7 M€. Outre sa destination pour les conteneurs, ce port sec est également destiné à recevoir jusqu’à 2000 véhicules importés, en priorité des véhicules en transit pour le Mali, ainsi que les véhicules non livrés après 10 jours de stationnement sur le parc du terminal portuaire de Conakry.

En Côte d'Ivoire, la Société de Transport abidjanais (SOTRA) a réceptionné les premiers kits d’assemblage de l’unité de montage de véhicules, dans le cadre d’un partenariat avec le groupe italien IVECO. Localisation : site de Sotra Industries à Koumassi. Ces minibus de 22 places sont destinés au marché régional des transporteurs urbains. L’entreprise mise sur une capacité de production de 500 unités par an, soit une cadence de 2 à 3 véhicules par jour, puis 1000 véhicules par an à partir de la troisième année de production.

Les mini-réseaux électriques décollent en Afrique (African Business – 07/09/2020)

Etude de cas n°14:  “Chaînes logistiques internationales : Performances comparées des grands ports du Golfe de Guinée” – 26 avril 2020 – Note de synthèse et rapport détaillé

“International logistics chains: Comparative performances of the large ports of the Gulf of Guinea” (Observatoire Europe-Afrique 2030 – Case study n°14 – April 2020).

Blog de juillet de l’Observatoire: “Promouvoir une filière de conception/fabrication de mini-réseaux de troisième génération en Afrique”

Bénin : le corridor mer-rail de Cotonou à Niamey pour relancer l’économie nationale – Une analyse de Armand Hounto, conseiller en transport maritime et aérien au ministère des Transports de Montréal et consultant au Cabinet International Trade Partners de Montréal (source : Ports et Corridors – 15/07/2020).

“Investment in Africa: China vs “traditional partners” (1ère Partie): Comparaison des statistiques européennes et chinoises relatives aux IDE en Afrique – Par Thierry Pairault (CNRS). Publié par le China-Africa Research Initiative (CARI) –  La 2ème Partie est consultable sur le site du CARI.

Rejoignez l’Observatoire Europe-Afrique 2020 et participez à ses activités

Etat de l’art du marché global des mini-réseaux électriques – Rapport 2020 – ( Source: Bloomberg) – Traduction de l'”Executive Summary” et des conclusions du rapport.

 Eclairage sur les investissements chinois dans les secteurs manufacturiers et de l’agriculture au Kenya”. Note “résumé” en français d’une étude récente du CARI (China Africa Research Initiative – Johns Hopkins University, Washington, DC) réalisée par l’Observatoire Europe-Afrique 2030 à partir du document d’origine en anglais. 

L’indice de fret maritime “World Container Index” (Drewry) se redresse depuis le début du mois de juin. Au 07 septembre, il s’établit à 2450 $ pour un conteneur 40′ standard, soit une augmentation de 69% par rapport à mai 2020.

L’Observatoire: ses missions, ses objectifs

Recevez la Lettre de l’Observatoire

Adhérents:




 

Mot de passe oublié