Accueil » Qui sommes-nous? » Organisation et structure

Organisation de l’Observatoire

 

L’Observatoire Europe-Afrique 2030 est une association (Loi de 1901).

 

L’Observatoire vise trois objectifs:

1/:  Sensibiliser les acteurs économiques à la problématique du développement de filières manufacturières compétitives et durables en Afrique

2/: Favoriser une réflexion collective et partager les expériences

3/: Encourager la mise en oeuvre d’initiatives concrètes.

 

L’Observatoire est un outil d’aide à la décision. Il apporte une vision stratégique de moyen/long-terme aux entrepreneurs européens et africains.

 

En savoir plus sur les objectifs de l’observatoire: 

Objectifs de l’Observatoire-2030 

 

Une équipe d’experts qui travaille en toute indépendance

L’observatoire est totalement indépendant de toute entreprise et de toute organisation commerciale ou non commerciale.

Six “experts associés” apportent leur contribution aux activités de l’Observatoire, afin d’optimiser les méthodologies, d’enrichir le contenu du site internet, de développer des analyses et d’animer les ateliers.

Christian Delavelle a crée l’Observatoire. Contrôleur de gestion puis ingénieur de projet dans deux sociétés d’ingénierie pétrolière et pétrochimique pendant huit ans, puis manager de l’entité Conseil du Groupe Taylor Nelson Sofres pendant 15 ans, il a réalisé de nombreuses études stratégiques en milieu industriel, dans les secteurs suivants: mécanique, chimie, métallurgie, textile, énergie, électronique, automobile, aéronautique et technologies vertes. Il a travaillé dans une dizaine de pays d’Afrique sur des missions pour la Banque Mondiale et l’UNIDO. En 2003, il a créé le cabinet AJI-Europe, spécialisé dans les études et le conseil stratégique dans les domaines des transports et de l’économie circulaire.

Jean-Raphaël Chaponnière apporte son expertise en matière de relations bilatérales Afrique-Asie et plus particulièrement Afrique-Chine. Il a été ingénieur de recherche au CNRS, chercheur invité à l’Institute of South East Asian Studies (Singapour), à Euro Asia Center (Insead), expert au National Economic and Social Development Board et administrateur à l’ONUDI (Vienne). Il a été conseiller économique auprès de l’ambassade de France en Corée et en Turquie et économiste au département Asie de l’Agence Française de Développement. Il est membre de Asie21-Futuribles et participe au blog « Asialys » et à la revue « Regards ».  Il a publié de nombreux articles et participé à plusieurs ouvrages sur les relations entre l’Afrique et l’Asie, entre autres :

  • L’empreinte chinoise en Afrique (Revue d’économie financière 2014/4 – n° 116)
  • Les chinois à la conquête de l’Afrique (Afrique contemporaine 2012/2 – n° 242)
  • Le basculement de l’Afrique vers l’Asie: Enjeux pour les ports africains (Afrique contemporaine 2010/2 – n° 234)
  • L’Afrique et les grands émergents (A Savoir n°19 – avril 2013) – Etude pour l’Agence française de développement
  • Le temps de la Chine en Afrique (Khartala – 2012) – Livre co-édité avec J.J Gabas
  • Tanzania-China: All Weather friendship from socialism to globalization a case of relative decline (Jean-Pierre Cabestan et Jean-Raphaël Chaponnière) – Discussion Paper Stellenbosch University – Mai 2016.

Lionel Taccoen est ingénieur conseiller d’entreprises pour les questions énergétiques et les affaires européennes. Ingénieur du génie maritime, il a été directeur adjoint régional de l’équipement EDF chargé des chantiers nucléaires de Paluel et de Penly, puis délégué général aux Affaires Européennes d’EDF. Il a été professeur associé à l’Université de Technologie de Troyes et président du Comité Consultatif Européen de l’Energie auprès de la Commission européenne. Il participe à la réalisation de la Newsletter « Géopolitique de l’Electricité » (l’ensemble de ses études de géopolitique de l’électricité est accessible en ligne sur www.geopolitique-electricite.fr).

Il a réalisé ou contribué à la réalisation de nombreux ouvrages et articles relatifs à l’Afrique, dont :

  • L’Afrique Subsaharienne : la ruée vers l’électricité – Lettre Géopolitique de l’Electricité N°51 – Mars 2014
  • L’électricité en Egypte – Lettre Géopolitique de l’Electricité – Février 2012
  • Ethiopie : le décollage par l’hydroélectricité – N° 38 – Géopolitique de l’Electricité – Janvier 2014
  • La Chine en Afrique Subsaharienne : Une stratégie électrique – N° 33 – Géopolitique de l’Electricité – Mai 2013
  • Nigeria : la naissance d’un géant- Les douleurs de l’enfantement : l’électricité – Lettre Géopolitique de l’Electricité – N°62 – Avril 2016
  • Le pari nucléaire français Ed. L’Harmattan
  • La Guerre de l’Energie est commencée – L’Occident est nu – Ed. Flammarion.

Jean-Claude Berthélemy est professeur émérite à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et ancien directeur de l’Ecole d’Economie de la Sorbonne. Dans ses fonctions universitaires, il a initié des coopérations bilatérales avec différents pays dont la Chine, l’Egypte et l’Afrique du Sud, et il a créé à la Sorbonne le premier programme de master en économie dédié à l’attraction d’étudiants étrangers en France, le Pantheon Sorbonne Msc. In Economics (PSME) qui a déjà formé plus de 500 économistes issus de plus de 70 pays. Il est également directeur de programme à la FERDI, et membre correspondant de l’Académie des Sciences Morales et Politiques. Parmi ses fonctions antérieures il a été directeur de recherche au Centre de Développement de l’OCDE et directeur du CEPII. Il a également travaillé comme consultant sur des questions de politiques de développement pour des organisations internationales (Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, OCDE, ONUDI, PNUD, UNU-WIDER, African Economic Research Consortium, etc., et des agences gouvernementales. Spécialiste en économie du développement, il a récemment contribué à des thèmes de recherche tels que les pièges de pauvreté, la santé et le développement, l’accès à l’électricité et l’électrification décentralisée, le rôle de la Chine en Afrique. Il a également beaucoup écrit sur l’aide et le financement du développement. Il a créé le rapport annuel  “African Economic Outlook” de la BAD et a contribué à la fondation de la revue interdisciplinaire “Field Action Science Reports”, en tant que rédacteur en chef de la section économique, et est rédacteur associé du “Journal of African Economies”, de “Savings and Development” et de la Revue d’économie du développement.

Sémi CHERIF a été Président directeur général de la Société Nationale (tunisienne) de Distribution de Pétrole, Directeur général de l’Institut de Financement du Développement du Maghreb Arabeet Directeur général de l’Institut d’Economie Quantitative et de l’Observatoire de la Compétitivité de l’Economie. Il est actuellement conseiller de l’ATD SICAR, Administrateur de la société SANIMED, Président du Centre de Tunis de la Réflexion Stratégiqueet Président du Centre Méditerranéen de la Compétitivité. Ses principaux domaines d’expertise concernent le développement des capacités institutionnelles et de gouvernance, les politiques de développement humain et régional, les thématiques « genre », les politiques d’emploi, les politiques socialesde lutte contre la pauvreté, ainsi que les politiques macroéconomiques et sectorielles, compétitivité et réactivité du secteur privé.

Philippe Dorson est spécialiste en logistique et distribution technique en Afrique. Expert indépendant, il a occupé des postes de direction au sein du groupe Geodis International, du groupe Forrest international GFI, de MAERSK LINE ou encore de la compagnie OPTORG dans plusieurs pays africains. Il possède une forte expertise en gestion de projets, organisations matricielles internationales de la logistique, supply chain et distribution spécialisée.